Trouver une propriété

Sélectionner vos critères pour rechercher une propriété sur Accès International

à  

Les métiers techniques, une valeur sûre.


23 janvier 2006
Tout n'est pas noir dans le marché régional de l'emploi. Si les professions associées à la santé publique continuent à être très en demande, plusieurs autres métiers du secteur professionnel et technique offrent aussi d'excellentes perspectives d'emploi.

C'est entre autre le cas en soudure et en soudure-montage, de même que dans des spécialités comme la boucherie, le machinage d'outils, la mécanique et l'ensemble des métiers reliés à la vente et au service à la clientèle. Identifiées comme étant les secteurs du marché du travail les plus favorables en vue des trois prochaines années, ces professions devraient absorber une large part des nouveaux travailleurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean, selon les analystes de Jobboom. Des constatations qui se font aussi sur le terrain même.

"Dans le domaine de la métallurgie et dans la soudure et le montage, la demande est constante. C'est une tendance lourde depuis 1996. En soudure, la pression se veut de plus en plus forte. Nous avons déjà reçu des requêtes d'employeurs de Québec et de Montréal voulant embaucher nos finissants. La compagnie Marmen spécialisée dans les éoliennes mènent beaucoup de campagnes de recrutement. Il ne se passe pas une semaine sans que cette entreprise ne publient pas des offres d'emploi. Il s'agit d'un métier très demandé partout dans la province", explique Martin Lavigueur, conseiller en orientation au centre de métallurgie de la polyvalente Laure-Conan.
À cet endroit, une centaine de nouveaux soudeurs sont formés à chaque année et obtiennent leur DEP ou une AEP. Pratiquement tous se dénichent rapidement un emploi.

"Je crois que dans la région, la formation et la demande de main d'oeuvre s'équilibrent. Mais la pression sur les besoins augmentent, notamment du côté de la métallurgie et de l'aluminium", précise Martin Lavigueur.

En santé, la profession d'infirmière-auxiliaire présente également de bonnes perspectives d'embauche. La soixantaine de finissants et de finissantes formés au centre Oasis de Chicoutimi trouvent rapidement un travail au Saguenay. Certains sortent même de la région afin de combler les besoins qui existent ailleurs.

Toujours dans le domaine de la santé, la région subit encore les effets de sa pénurie d'omnipraticiens, de pharmaciens et de médecins spécialistes et s'avère donc encore une terre d'accueil privilégiée pour ces spécialistes, vieillissement de la population oblige.

Auteur : François St-Gelais

Source : Le Quotidien, Le mardi 17 janvier 2006





Quoi de neuf



Partenaires



Suivez-nous sur Facebook !