Trouver une propriété

Sélectionner vos critères pour rechercher une propriété sur Accès International

à  

Les satellites de télécommunications veillent sur nous


17 décembre 2006

Helicopter de Sauvetage Canada

(EN)-Au cours des 25 dernières années, des satellites de pointe ont sauvé plus de 18 000 vies dans des d'opérations de sauvetage partout dans le monde.

En service depuis près de 25 ans, SARSAT (programme de recherche et sauvetage assistés par satellite) continue de sauver au moins un millier de vies par an aux quatre coins du monde. Mis sur pied par le Canada, la France, les États-Unis et la Russie en 1979, SARSAT est le précurseur des applications satellitaires et un exemple remarquable d'utilisation pacifique de l'espace. Son succès a inspiré de nombreuses innovations dans les télécommunications sans fil.
 
La Terre appelle l'espace, et l'espace répond
 
C'est en 1982, peu après le lancement du premier satellite et la mise en place des opérations de localisation, qu'a eu lieu le premier sauvetage. Trois personnes à bord d'un avion écrasé près de Dawson Creek, en Colombie-Britannique, ont été rescapées après qu'une station terrestre canadienne eut reçu leurs signaux de détresse. Depuis, plus de 18 000 personnes, dont 1 000 au Canada, ont été secourues. D'innombrables randonneurs, explorateurs, survivants de catastrophes aériennes, marins et pêcheurs doivent leur vie aux sauveteurs alertés par SARSAT.
Comme chaque radiobalise de détresse est inscrite à un registre, cela permet l'identification rapide de son utilisateur. En cas d'urgence, le signal du transpondeur s'active et alerte les services de sauvetage. L'origine du signal est repérée et les secours sont dépêchés sur les lieux.
 
Le Canada à l'écoute
 
Dans un pays au climat rigoureux, aux vastes étendues sauvages et aux eaux glacées, la rapidité d'une intervention d'urgence peut littéralement être une question de vie ou de mort. C'est ce qui a motivé le Canada à participer au système de satellites en orbite basse SARSAT. Vingt-trois autres partenaires se sont joints aux quatre membres initiaux.
 
Le Canada fournit des stations terrestres partout dans le monde, et ses entreprises ont construit 13 répéteurs SAR. Il a aussi joué un rôle déterminant dans le développement du système de satellites géostationnaires GEOSAR. Il participe à l'élaboration du nouveau réseau MEOSAR sur orbite moyenne doté de divers systèmes de positionnement, comme le GPS américain, le Glonass russe et, bientôt, les satellites Galileo européens qui renforceront les opérations de recherche-sauvetage au XXIe siècle.
 
Le Canada est desservi par trois centres régionaux de coordination exploités conjointement par la Garde côtière et les Forces canadiennes : Victoria pour la côte Ouest, Trenton pour le Centre et le Nord, et Halifax pour la côte Est.

Source : L'édition Nouvelles





Quoi de neuf



Partenaires



Suivez-nous sur Facebook !